• Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

MA VALEUR AJOUTÉE

 

 

- Comprendre réellement vos besoins et vos contraintes,

notamment grâce à ma qualité d'ancien élu MAIS AUSSI vous expliquer tout l'intérêt d'élaborer ou de remettre à plat votre PCS.

- Vous décharger des contraintes légales

MAIS AUSSI vous associer étroitement pour que le document soit et reste opérationnel longtemps après la fin de la mission.

- Procéder à un diagnostic très détaillé des dangers, 

MAIS AUSSI élaborer des scénarios représentatifs des principaux risques identifiés sur votre territoire.

- Vous conseiller une organisation de crise éprouvée par l'expérience, MAIS AUSSI l'adapter aux ressources humaines et financières de votre commune.

- Présenter la démarche et les résultats

aux agents, aux personnels, aux partenaires, au public, au moment que vous jugerez le plus approprié.

- Tester l'adaptation du PCS par une première simulation

MAIS AUSSI vous proposer un programme d'exercices au périmètre et à la complexité croissants.

LE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS) 

qu'est ce que c'est ?

AVANT LA CRISE :

La commune doit connaître (et faire connaître) tous les risques présents sur son territoire et ceux qui peuvent toucher sa population, même au-delà de ses frontières.

 

Mais la connaissance ne suffit pas : la commune doit prévenir les risques et en limiter la fréquence et l’impact. Ceci passe par l’intégration des risques dans les actions communales : par exemple dans l’urbanisme (limitation des constructions dans les zones exposées), ou dans les animations (la commune doit être un organisateur prudent de ses propres manifestations et exiger la même prudence des organisateurs extérieurs).

 

PENDANT LA CRISE :

La commune doit d’une part accueillir et communiquer avec les secours, d’autre part mettre en œuvre toutes les missions de sauvegarde qui lui sont confiées par la loi.

Références

Le PCS doit contenir :

 

- Un diagnostic des risques

 

- Une description de l’organisation de crise de la commune

 

- Une synthèse pour les citoyens appelée Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs, DICRIM.

 

Toutes ces informations sont utiles pour le grand public et consultables par lui. Par contre la partie non consultable concerne notamment les fiches les plus opérationnelles et les annuaires confidentiels de crise.

Le PCS est obligatoire pour 12 000 communes identifiées par l'Etat comme étant soumises à des risques naturels et technologiques spécifiques.

 

De plus il est de plus en plus fortement conseillé pour l'ensemble des communes du territoire français.

Les missions communales de sauvegarde sont les suivantes :

 

- Evaluer la situation au plus près du terrain, et renseigner les autorités préfectorales et le secours.

- Diffuser l’alerte à la population (et notamment les personnes vulnérables) que celle-ci soit diffuse ou rassemblée dans des établissements recevant du public

- Mettre en sécurité les personnes rassemblées dans les établissements communaux et relayer les consignes de sécurité à la population (communication de crise).

 

- ​Prendre en charge les personnes impliquées, notamment celles privées de logements, en organisant la solidarité de voisinage ou en les accueillant et les réconfortant dans des centres d’accueil dédiés

- Accompagner le retour à la normale, par l’évaluation des dégâts, l’aide administrative aux habitants touchés, le soutien aux activités économiques impactées.

Ces mesures doivent être détaillées dans le plan communal de sauvegarde (PCS)